Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Pourquoi je parraine Jean Lassalle

C'est le moment où nous sommes officiellement sollicités pour parrainer l'un des candidats à la présidence de la République. Pour ma part, j'ai choisi sans hésitation Jean LASSALLE, député des Pyrénées Atlantiques. Je le connais depuis longtemps, et j'ai beaucoup travaillé avec lui, ce qui m'autorise à vous livrer un témoignage de première main. Issu d'une famille d'agriculteurs pyrénéens, modestes éleveurs de brebis, il a pratiqué lui-même l'élevage et le travail de la terre. Son frère, resté au pays, élève toujours des brebis et produit un excellent fromage d'estive. Je l'ai connu à l'Association nationale des Élus de la Montagne (ANEM), où il défend constamment, avec une authentique conviction, un monde rural dans lequel il soit possible de vivre de son travail sans être étouffé par le carcan d'une prétendue “modernité”. Il sait d'expérience, tout comme moi, que les réformes territoriales qu'empile notre “démocratie téléguidée” aboutiront à l'asphyxie de nos territoires, et à leur désertification.

Jean LASSALLE a pour lui son désintéressement et son irréprochable honnêteté

Refonder une véritable démocratie ne peut se faire que par un retour à la source : la volonté du peuple. C'est pourquoi, pendant plusieurs mois, il a parcouru la France à pied, recueillant les témoignages des populations rencontrées, à la manière des “cahiers de doléances” qui ont inspiré la Révolution française. Pour transmettre ce que le peuple lui a dit, il n'est pas de meilleure tribune que la campagne présidentielle. D'où sa candidature, qu'il a voulu libre de toute attache partisane. A l'heure où certains candidats du sérail n'éprouvent pas le moindre scrupule à se présenter devant le peuple souverain avec leur pesante charge de mensonge, voire d'ignominie, Jean LASSALLE a pour lui son désintéressement et son irréprochable honnêteté. Je pense, pour ma part, que ce qu'il va nous dire mérite d'être écouté, et médité. C'est un homme qui a su défendre avec succès, au prix d'une très longue grève de la faim, la survie d'une usine de son territoire, vouée à la fermeture par les lois d'acier du capitalisme. Il est, par ailleurs, le président-fondateur de l'Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM), organisation mondiale qui fédère, relayée par des associations locales dynamiques et courageuses, notamment dans les Andes, l'Himalaya et l'Afrique du Nord, les montagnards en lutte pour la reconnaissance de leurs droits élémentaires. Aussi, même s'il ne sera pas président de la République, la voix sincère et vraie qu'il nous fera entendre, au delà de l'obscur manège politicien, toujours recommencé, des ambitions personnelles et des magouilles partisanes, fera passer, enfin, un vibrant souffle d'air frais ! Voilà pourquoi c'est lui que je parraine. Ma décision est libre et responsable. Et je suis sûr de ne pas être déçu.