Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Hamon et merveilles

 

C’est fait, le Parti socialiste a choisi son candidat. A gauche toute, et face à lui, Mitterrand et le programme commun de 1981 apparaissent petit bras. 32 heures au lieu de 35, revenu universel, 49/3 citoyen, augmentation du déficit public, reprise des dettes de l’Etat français par les autres pays, taxe sur les robots, dépénalisation du cannabis…Il est vrai qu’entre Mélenchon et Macron il lui faut se distinguer par la surenchère. Guère facile entre le premier qui représente un courant de pensée ancien avec ses concepts marxistes, et le second qui, lors de son dernier meeting à Lyon, a fait appel à la gauche, aux radicaux de tous bords, aux gaullistes…tous incités à se retrouver derrière lui, l’homme providentiel du XXI° siècle …en toute modestie. Tout à la promotion de sa personne, il en oublie l’histoire et le sens que les uns et les autres donnent à leur engagement citoyen. Oui, il y a une culture et une histoire de gauche en France qui ont fait vibrer et agir des millions de nos concitoyens. Oui, il existe une culture et une histoire de droite en France qui ont mobilisé bien des femmes et des hommes apportant leur conception de l’homme dans la société. Vouloir les oublier, en se contentant d’un laborieux rappel des trois principes de la devise républicaine, est plus un exercice de style qu’un programme électoral. Les Français ne cherchent pas un philosophe mais un président.

 

Il en oublie l’histoire et le sens que les uns et les autres donnent à leur engagement citoyen

 

Or l’enjeu est d’importance, tant il y a de défis à relever en termes géopolitique, économique, technologiques ou environnementaux. Ce qui suppose de consacrer du temps et des efforts pour comparer les projets, sans angélisme, sans sous estimer la réalité, et sans négliger la composante financière…éternelle présence. Car n’oublions jamais que cette merveilleuse agora grecque, paradis perdu… reposait sur les expéditions guerrières apportant butin et esclaves.

Le temps du débat de fond est donc arrivé et Les Républicains du Gers vont y prendre toute leur part au moyen de deux meetings et de deux réunions thématiques. Les Français et les Gersois méritent mieux que les accusations diverses et nombreuses contre tel ou tel. A l’occasion d ‘une élection présidentielle, la vraie politique qui mérite débat et respect, doit reprendre tous ses droits.