Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Attention Macron est mystique !

Selon le dictionnaire le mysticisme est une attitude intuitive ou sentimentale, donc non rationnelle, qui a pour objet la relation directe entre l’homme et la divinité. Et Macron vient de déclarer « la politique c’est mystique » ajoutant « la dimension christique je ne la renie pas ». Stop. Arrêt sur image. Où va-t-on ? Après avoir voulu apparaître comme l’homme providentiel, il franchit une nouvelle dimension. On reproche à Fillon d’être catho et lui se prend pour le messie… Et il nous explique, je cite le JDD : « j’ai toujours assumé la dimension de transcendance mais elle doit s’ancrer dans de l’immanence complète » soit le degré zéro de la réflexion et un verbiage qui ne trompe personne. Les Français vont élire un président de la République et non un philosophe qui ajoute « c’est une erreur de penser que le programme est le cœur d ‘une campagne ».

 

Macron ne va pas faire illusion longtemps

 

Evidemment lorsqu’on n’a pas de programme à proposer il est indispensable de faire croire que le débat est ailleurs. Mais les Français qui ont des attentes réelles, sociales, économiques et fiscales, ne sont pas dupes et Macron ne va pas faire illusion longtemps. D’ailleurs, lui qui présentait son mouvement « En Marche » comme à l’écart des partis, vient de se contredire magistralement, en mettant en place une Commission nationale d’investiture pour les législatives, soit l’organe le plus symbolique du fonctionnement d’un parti centralisé… Ce n’est que le début, et les femmes et les hommes, qui depuis des décennies, militent pour défendre leurs valeurs, à gauche comme à droite, qui se battent pour apporter des réponses aux défis du monde moderne, ne vont pas supporter plus avant, cette démarche de prêcheur mondain.