Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview
L'Occitanie ... En marche ? Enquête de PR

Black M annulé à Verdun ou la défaite de l'inkulture

 
Initialement prévu dans le cadre des festivités du centenaire de la bataille de Verdun, le concert du rappeur Black M a été déprogrammé à la demande de la municipalité en raison de risques de troubles à l'ordre public. Black M. de son vrai nom Alpha Diallo est un rappeur d'origine guinéenne chantant en solo ou dans son groupe Sexion d'Assaut, Section d'Assaut en français, Sturmabteilung en allemand du nom des milices privées d'Hitler qui l'aidèrent à accéder au pouvoir dans les années 30. Normalement, ce simple fait aurait du empêcher la présence du rappeur à la commémoration de la plus grande bataille franco-allemande des deux guerres, mais c'était sans connaitre les services de l'Elysée ... En effet, ces derniers ont eu le nez creux pour "inviter" (150 000 euros aux frais du contribuable) le rappeur à "célébrer" la mémoire des 700 000 morts des deux camps tombés au front. Car Black M et Sexion d'Assaut n'ont pas comme seul fait d'armes d'emprunter leur nom aux milices hitlériennes. En fouillant un peu, on trouve des paroles aux relents antisémites ("Youpins" Dans ma rue), homophobes ("je veux que les pédés périssent" On t'a humilié), et même anti-français ("pays de kouffars" Désolé).
 
Un artiste défiant la République

Sujet clos me direz-vous ? Les services de l'Elysée ont fait une bourde majeure en choisissant un artiste aux propos totalement incompatibles avec une commémoration historique de surcroît, on annule au plus vite et on s'excuse ? Et bien non ! La demande d'annulation vient de la mairie de Verdun qui craint que la polémique grandissante ne trouble l'ordre public et surprise ultime Black M peut compter sur le soutien inconditionnel des Ministres de la République ! Pour Jean-Marc Todeschini, ministre de la Mémoire et des Anciens Combattants, la déprogrammation de Black M serait "un premier pas vers le totalitarisme, le fascisme", la  ministre de la culture Audrey Azoulay dénonce quant à elle "des voix déchaînées qui ont obtenu l'annulation d'un concert au nom d'un ordre moral nauséabond et décomplexé". Aux yeux de nos ministres, refuser qu'un artiste défiant la République dans ses propos se produise lors d'une commémoration officielle en touchant 150 000 euros d'argent public s'apparente donc à du fascisme, à l'application d'un ordre moral nauséabond.

STOP ! Il est temps pour chacun de revoir sa copie, de replonger dans les livres d'histoires avant de parler de fascisme, de faire sa propre autocritique avant de parler d'ordre moral, de se renseigner sur les artistes avant de les inviter à des commémorations d'Etat, et de ne pas défendre coute que coute un artiste aux propos subversifs au motif de sa popularité ou de sa couleur de peau.

Ceux qui sont tombés à Verdun méritent mieux que ces sombres polémiques, leurs familles méritent mieux, leurs descendants méritent mieux, la République Française mérite mieux que cet amateurisme et cette inculture.