Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Le naufrage de la communication politique

 

La Communication politique c'est quoi en somme ? En principe, c'est tout ce qui est mis en œuvre pour valoriser un homme ou une femme, des idées et des actions menées dans un cadre politique. Autrefois qualifiée de propagande, la communication politique est censée, dans nos démocraties pluralistes, aider à l’élection de la personne qu'elle sert dans le cadre d'une campagne électorale. Elle peut aussi favoriser l'adhésion et le soutien de l'opinion publique pendant l'exercice de son mandat. Le moins qu'on puisse dire, c'est que depuis ces 10 dernières années, les « fameux » conseillers en communication politique nous ont montré largement leurs limites dans les couloirs du pouvoir présidentiel.

 

« Le tout dire », même ce qu'un Président ne devrait pas...

 

En matière de communication contre productive, le champion toutes catégories est sans doute François Hollande. Expert en couacs successifs, polémiques incessantes, contradictions et autres revirements, notre Président décroche, sans doute, la palme de la pire stratégie de communication qui soit. Ne pas raccompagner l'ex président sur le perron de l'Elysée, comme l'exige la tradition républicaine, n 'annonçait -il pas déjà un mauvais départ en la matière ?

Notre Président décroche, sans doute, la palme de la pire stratégie de communication 

Viendront ensuite les épisodes de Leonarda, l'affaire des « sans dents », la gestion désastreuse de sa vie privée pour finir en apothéose en livrant à deux journalistes quelques confidences inaudibles et désastreuses pour son image. En quelques claquements de mots François Hollande a été capable d'anéantir les meilleures décisions de son quinquennat. Trop de stratégie tue la stratégie ? Probablement, mais il semble que n'en avoir aucune conduit ,de la même façon, directement dans le mur des 4% de popularité.

 

Le calcul des petites phrases polémiques et des éléments de langage à répétition

 

« Casse toi pauvre con », « on va karcheriser les banlieues », « nos ancêtres les Gaulois » sans oublier la dernière en date « double ration de frites pour les enfants de confession musulmane », Nicolas Sarkosy n'a jamais cessé d'appliquer sa bonne vieille méthode . Sa stratégie ? : la provocation ou jeter aux visages de nos compatriotes des sujets chocs (islam, prostitution, Corses, Roms etc.). Il n'en finit pas ainsi d’attiser les haines et les rancoeurs quitte à surfer sur la vague bleu marine pourvu que ça fasse le buzz. Passé maître en matière de petites phrases soigneusement ciselées, la méthode est bien rodée. Il prendra soin de faire répéter inlassablement ses « punch line » par l'ensemble de ses troupes lui garantissant ainsi une présence médiatique continue. C'est le fameux « effet perroquet ». Mais la ficelle semble de plus en plus grosse. Ce qui a pu marcher il y a encore quelques années, trouvera t-il le même écho auprès des partisans de la droite et du centre ? Verdict dans quelques semaines.

 

L'aire de la « politique-réalité » comme ambition ultime !

 

Loana ou Moundir n'ont qu'a bien se tenir, nos politiques semblent désormais tout à fait à l'aise dans le loft de l'impudeur et de la manipulation à l'eau de rose. Observez ce décor cosy, cette maitresse de maison qui reçoit les candidats déclarés sur un canapé aussi blanc que sa candeur de présentatrice potiche. Karine Le Marchand est habituée à recueillir les confidences intimes des plus récalcitrants. Ainsi, on apprendra, non sans un certain intérêt, qu'Alain Juppé est finalement beaucoup plus « swague » qu'on ne le pense et qu'il a même été jusqu'à être volage  après son divorce ! Rendez-vous compte, François FILLON, lui, déclare assumer totalement son « mono-sourcil » ce qui, « lui fait un point commun de plus avec Georges Pompidou ». Mieux encore, Marine Lepen nous apprend qu'elle est complètement « fan de jardinage » et qu'elle « contribue ainsi à embellir le monde ! »

Grâce à « Ambition intime », M6 nous invite donc à débattre en famille de la couleur du pull de Jean-Luc Mélenchon ou des souvenirs d'enfance d'Arnaud Montebourg. A quand Benoît Hamon dans Top chef et NKM dans les Reines du shopping ?

La communication politique version Présidentielle 2017, c'est décidément tout un programme.