Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Tu quoque mon Fillon

Cette semaine quelle galère pour écrire. Semaine « François Fillon » oblige, lundi c'était repos, mardi: gras, mercredi: les cendres, jeudi: je ne sais plus, vendredi: poisson et samedi attente de la grand-messe de dimanche au Trocadéro. Pour une partie de la droite et l'extrême droite, la "tolérance zéro" et une « justice non laxiste » ne s’appliquent qu’aux autres : pour les uns, les pauvres, pour les autres, les colorés. Si je conviens que ma dernière phrase est un brin caricaturale, il est à noter qu’elle ne l’est pas vraiment moins que les réponses données par deux des principaux acteurs des élections à venir. Les détournements moralement et éthiquement irresponsables des Fillon/Le Pen ne seraient, déclarent-ils, que complots ou assassinat politique ? Depuis César jusqu'à Jaurès ou Martin Luther King, on sait ce que sont de vrais assassinats politiques... Pas de misérables mises en cause dans la course à la législature suprême. Et oui les mots ont un sens, et les maux politiques également. Vouloir réunir le peuple contre le pouvoir judiciaire dans une démocratie cela porte un nom. Vouloir se soustraire au pouvoir policier en démocratie cela porte un nom. On entend demander une trêve judiciaire durant la campagne. ou refuser de répondre à des convocations formulées par des juges. Mais qui sont ces "super citoyens" qui peuvent se permettre de tels comportements ? Vous ou moi émettrions ce type de paroles que nous serions immédiatement arrêtés pour obstruction à la justice ou entrave au bon déroulement d'une enquête !!! Quand en septembre j'ai voulu écrire des carnets de campagne, je savais que les divers épisodes des primaires et l'aventure « En Marche » étaient prometteurs. Pour autant, jamais je ne pensais que toutes ces affaires éclateraient comme des popcorns à l’approche du climax de la vie démocratique française. J'avoue préférer savoir avant d'aller voter. Et oui : lui aussi ! Le broussailleux du regard, le coloré de la chaussette, le catholique traditionnel est un ripou de la politique. 

 

Jamais je ne pensais que toutes ces affaires éclateraient comme des popcorns

 

Si je veux du renouveau en mai, je conjure mes amis, connaissances et lecteurs de ne porter à la présidence de la République qu’un(e) citoyen(ne) honnête qui s’abstiendra de donner des leçons d'éthique en veux-tu en voilà, mais sera uniquement à la barre du bateau France ! Il y a tant de chantiers sociétaux et sociaux en France pour ne pas commencer avec un tel handicap ! Et puis ras-le-bol de ne donner en spectacle au monde entier que de la corruption en politique. On se moque des Trump ou Poutine, et on serait prêt à élire un(e) voleur(se) ou menteur(se) ou les deux dans quelques semaines ? Quand on voit que la semaine a été encore une fois placée sous le signe des "affaires" et non des programmes ... Quelle désolation ! Maintenant que les faits sont connus, la seule vraie question sera de savoir qui a lâché la bombe ? Pour en finir, je parie sur une taupe interne. Tout de même, de là à ce que des fonctionnaires soient menacés dans l'exercice de leurs fonctions lors de meeting, je reste pantois devant tant d'indignité. Dans quel pays vivons-nous lorsque même des candidats à l'élection présidentielle demandent une trêve judiciaire ou un député propose une résolution pour suspendre les poursuites qui le visent ? Gilbert Collard utilisant la chambre des députés, lieu de l'intérêt général, non pour des intérêts privés mais dans son seul intérêt !!!! L'avenir du pays, la conduite du bateau France n'intéresse donc plus ? Savoir comment vivre ensemble ? Comment garder nos rares industries ? Comment relocaliser ? Valoriser nos savoirs-faire ? Comment construire avec ferveur cette Europe sur d'autres voies que celles empruntées en 2005 et 2007 ? Comment assurer l'Education nationale dans ses missions historiques et face aux défis digitaux du siècle ? Au lieu de tout cela ce début de semaine est encore pollué par les suites de la manifestation au Trocadéro ...Puis peut-être par les frasques du clan Le Pen. Mais bon sang ! Je me moque de savoir qui peut-être le plan B de "les Républicains» ! Même la déclinaison du programme d'Emmanuel Macron est presque passé inaperçu ces derniers jours. 

Nous sommes à un niveau si bas de la politique que, même à gauche, on retient davantage les paroles du looser des primaires, Arnaud Montebourg, dans le JDD traitant de Rugy et Pinel "d'encombrants", que la moindre parole de Benoît Hamon chez Ruquier samedi soir... Des partenaires traités de déchets … Quelle classe, quelle distinction.