Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Qui veut dépenser des millions ?

Je vais être méchant, je dirais que cette semaine il y avait sur TF1 une manche de "Qui veut dépenser des millions?". Sept candidats aucun gagnant. Il faut bien avouer que là il y avait des ténors. Un tenant de la vieille école. Du type je compte en francs mais jai été condamné du temps de l'euro. Des plus jeunes pour qui dépasser, truander de plus de 18+8 millions d'euros (cf "Envoyé Special") une campagne n'est pas un souci... déjà fait. On continue ? Le si "vrai" premier ministre François Fillon et sa "La France est en faillite" de 2012, regagnait ses terres chaque dimanche, avec le Falcon 7X de la République Française à plus de 20 000 euros le déplacement. 255 kilomètres plus rapides à effectuer en TGV mais tellement plus peuple pour rallier son manoir de la Beauce. Même l'un des plus jeunes, Bruno Le Maire, traine déjà sa casserole. Lui qui veut assainir les comptes publics n'a pas hésité à employer sa femme à l'assemblée sur un emploi fort approximatif, et même après être devenu ministre. Son intelligence supérieure le perdra... le politiquement religieux et la caution non machiste de "Les Républicains" ont eux le bonheur d'être présents c'est déjà cela. Bref que de confiance accumulée autour du plateau. Des candidats prêts à nous expliquer ce qu'ils n'ont jamais réussi à faire, ni même à appliquer à eux-mêmes. Ou à demander au public: " Dites moi ce dont vous avez besoin, je vais vous dire comment vous en passer" ( l'argent public c'est pour moi !)
Un pur bonheur cette causerie sur la première chaîne donc.

 

Hollande : Quel niveau d'abaissement de la fonction


Ha mais ne nous leurrons pas, cette semaine la présidence de la République n'a pas été en reste ! Un troisième livre de confidences off. A croire que François Hollande a passé son mandat à nouer de travers sa cravate, faire des boulettes et se confier maladroitement. Maintenant il prédit en conférence officielle l'élection d'Hillary Clinton en novembre (même si je souscris à ce choix face à l'autre !), s'il a des dons de voyance, qu il évite toute catastrophe à venir à notre pays ! Quant au choix de ses communicants ... tout est à revoir ! Bref à lire les bonnes lignes de ce dernier opus de sa trilogie "je me confie",  je confirme le titre:" Un président ne devrait pas dire ça !" Il se foutait de l'ex, il en adopte les mêmes codes, et ce maladroitement en plus. Navrant, consternant, démotivant. Un suicide public ! De ses mots sur la justice à son jugement concernant les maux du football, que de contre-temps ! François Hollande aura commencé son mandat rabroué par Leonarda et finit par une réponse efficace de Nabil Fékir ( je n'ai rien contre le joueur) !! Quel niveau d'abaissement de la fonction. Le président a-normal qui prend le peuple pour des "sans-dent" ( merci pour ce tweet) ... Pour moi c'est merci et adieu !
2017 doit être une nouvelle page démocratique de l'histoire de France. Mais tout comme à droite, des "pris la main dans le pot de confiture" n'hésitent pas à concourir, rien ne permet de penser le contraire à gauche: de François Hollande à Jean-Luc Mélenchon et son âge à ne voyager qu'en classe affaire, voilà le pré casting identique à celui de 2012 auquel on veut nous amener pour mai prochain. Non!

PS: je ne parle pas de l'extrême droite engluée dans les affaires familiales ou d'argent (avec l'affaire des kits électoraux et le parti "Jeanne").
Respirons, aspirons à mieux ensemble ! Demandons de la nouveauté, pas du réchauffé ou du rance...non de non!
Pour terminer sur une note d'humour, cette semaine la pétillante Roselyne Bachelot s'est laissée aller à une confidence d'analyse politique. La retraitée de la politique, quand ça l'arrange, a confié: " Je ne crois pas en un président de 35 ans!". Loin d'être atteint de macronisme aigu, j'ai juste envie de lui répondre que je ne croyais pas en une chroniqueuse de plus de soixante ans non plus.
A ce rythme à quand Arsène Lupin junior président? Car depuis 1995 c'est plutôt Filochard, Ribouldingue et Croquignol que l'on se paie à la tête de l'Etat !