Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Pourquoi tant de complaisance ?


Faire un tour à Paris en pleine ébullition politique c'est un peu aller voir dans l'oeil d'un cyclone. C'est la drôle d'expérience à laquelle je me suis livré cette semaine. Pour des raisons personnelles je devais rallier la capitale, et j'en ai profité pour vivre ces derniers jours au rythme de la campagne des primaires citoyennes et des deux premiers débats. En même temps je me suis entretenu auprès d'amis au sujet de la perception de la laïcité par les candidats. Si beaucoup d'autres sujets méritent attention: les relations extérieures, la situation économique, je m'attache à ce pilier de la République car il est régulièrement mis à mal et traité par dessus la jambe depuis presque trente ans par un personnel politique complaisant pour de sombres raisons soit d'achat de paix sociale soit de clientelisme électoral. La gauche qui aime à rappeler ce principe se montre frileuse à le faire appliquer depuis Lionel Jospin. La gauche est prise au piège de ses errances. Avant: exècrer l'argent, pourfendre l'ordre et aimer le populaire étaient des marqueurs de gauche. Si le complexe de l'argent ou aimer le populaire sont bien du passé, vouloir faire régner l'ordre républicain reste toujours vu comme de droite. Finalement faire régner la loi de 1905 serait de droite ? La version officielle répandue est que ce serait s'en prendre qu'à une seule religion. Le courage(fuyons) à gauche est mémorable et très marqué en ces temps électoraux. De Mélenchon à Hamon en passant par les mairies de Sevran, de Saint-Denis ou de Paris, que d'errances !


 

Bianco président de ce comité Theodule c'est au final aussi crédible que moi pivot professionnel de basket !

 

Car une bonne frange de la gauche se basant sur les chiffres des votes pro-Hollande de 2012 des quartiers, rêvent de remplacer la ceinture rouge par la ceinture verte autour de Paris, et par duplication partout en France. Ce fameux matelas de votes ouvriers d'avant que la gauche a peu à peu snobé elle ne le retrouve plus. En s'éloignant de ces valeurs essentielles populaires et citoyennes, un peu païennes et un peu libertaires, la gauche s'est coupée de sa base. Cette base s'en est allée vers l'extrême gauche ou plus souvent vers l'extrême droite. Et oui: le goût du pouvoir fit oublier à beaucoup comment ils étaient élus: le pourquoi souvent, le comment surtout ! Le jeu du balancier démocratique français binaire jusqu'à maintenant servant d'excuse principale à un personnel professionnel politique. A droite, le virage Sarkoziste de 2002 fut clair. Une volonté atlantiste de recomposition de la société en segments marketing identifiés et definis: la France communautaire était un voeu de l'ex. Le grand remplacement il est là: celui du paradigme de vie républicaine. La gauche revenue au pouvoir s'est accrochée à un spectre de valeurs avec le discours du président faisant référence à Ferry (Jules pas Luc !) Puis la création de l'observatoire de la laïcité qui fut un gouffre à fric et à valeurs ! Bianco président de ce comité Theodule c'est au final aussi crédible que moi pivot professionnel de basket ! Hollande a laissé se dérouler cette forfaiture ...  (L'achat de la paix sociale comme seul programme societal. Le mariage pour tous comme hochet et en guise d'attente de résultats qui ne viendront même pas 4 ans plus tard! Voilà ce quinquennat résumé). De son côté, Jean-Luc Mélenchon a beau plancher devant les grand orientaux et rappeler sa fraternité et ses valeurs... comme chantait Dalida"parole parole". Ses sbires du parti de Gauche sont affidés au pir(e) que fournit la frange ultra d'une religion pour essayer d'en acheter les voix.  De la part de ce grand populiste, grand orateur certes, plus rien à espérer pour notre pays. On ne récupère pas un matelas de voix d'électeurs à n'importe quel prix! Soyons clairs son seul voeu est battre le PS...et pour le reste ? Un nouveau plan B ? Du vent quoi ! Alors ce qui craint lors de ces primaires citoyennes, c'est le manque d'affirmation de valeurs et de mise en application concrète. Lors du premier débat, et malgré un parterre de candidats revendiquant tous une part de cet héritage de la valeur laïcité, point d'absolu rappel.

 

Ce qui craint lors de ces primaires citoyennes, c'est le manque d'affirmation de valeurs 

 

 

Je conviens que la stigmatisation d'une seule religion peut échauder quelconque humaniste à se montrer trop ferme. Toutefois, de Hamon à Peillon voilà deux qui mériteraient d'être disqualifiés. Certes l'un, Benoît Hamon est élu de Trappes donc soigne son électorat... Quand on est à 46 ou 48 ans de vie professionnelle politique depuis 25 ans. On n'en est plus à une approximation près pour le bol de soupe de juin. Carton Rouge ! L'autre, Vincent Peillon en a encore dit une belle sur "l'origine musumane" d'une victime de Merah ! Bref pour un philosophe, prof et écrivain....encore une sortie de route, après une sur la laïcité et une sur le vote des noirs. Carton rouge ! La laïcité comme principe fondamental de notre "vivre ensemble" ne semble plus avoir le vent en poupe. Personne pour contrer le FN de façon virulente quand celui-ci s'en empare comme arme contre certains de nos concitoyens. Trop de soumission ! Ne pas se faire enfermer dans un seul combat laïque est de rappeler combien: Civitas qui se veut un parti politique, François Fillon qui revendique des valeurs chrétiennes pour mener une politique publique, l'organisme israélite qui veut dézinguer la conférence de Paris sur le proche Orient ou enfin l'emprise croissante de certains fondamentalistes islamistes dans des quartiers de notre pays,..oui combien tout cela est néfaste pour la coexistence citoyenne dans notre pays. Le combat laïque consiste à rappeler que l'obscurantisme quel qu'il soit n'est pas acceptable, doit être combattu et qu'aucune entorse ou arrangement n'est possible dans notre beau pays laïque qu'est la France, même si cela doit gêner une "carrière". Le courage ne consiste pas à faire du buzz, de l'audimat, des affaires bref de l'argent sur le dos de la laïcité mais d'affirmer son amour du peuple français dans son entiereté en défendant cette règle de vivre ensemble que nos aînés ont réussi à imposer à la religion hégémonique d'alors.

Donc il me tarde jeudi soir pour le troisième round.