Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

La pêche, la super pêche


Les déclinistes de tous poils sont bien embêtés ces jours-ci. Dans leur bouche tout va mal. Rien n'est bon chez nous. Tout est nul (sauf si eux ont le pouvoir). La démocratie exercée en France est nulle. Tiens, je viens de lire qu' Hillary Clinton avait au bas mot un million et quelques de voix de plus que son adversaire le gagnant Donald Trump. Le système politique français serait-il à ce point pas si mal ? Les fameux déclinistes se sont pour la plupart réjouits de cette victoire. Pourquoi n'ont ils pas réagi au sujet du rejet manifeste du peuple( 2 et 4 % d'écart à la fin) ? Se réjouir d'une victoire acquise contre la volonté du peuple dont ils vantent tous pourtant le vrai seul et réel pouvoir? Bizarre.

 

Macron : on peut lui être gré de ne pas être le professionnel de la politique qu'à ce niveau tout le monde exècre

 

Autre actualité, la déclaration de candidature à la présidentielle d'Emmanuel Macron. Haa le vilain homme d'argent ! C'est vrai que Sarkozy, Fillon et les autres ne sont que des gueux issus de la seule méritocratie républicaine? à coups de chocolatine à 15 centimes d'euros et de double ration de frites de Prisu.
Ils ont tous été au pouvoir et qu'ont-ils fait de différent ? Qu'ont-ils proposé pour changer le système ? Macron est-il meilleur ? Par contre on peut lui être gré de ne pas être le professionnel de la politique qu'à ce niveau tout le monde exècre et qu'il apporte un vent de fraîcheur face à tous ces défraîchis. A voir quant à son réel programme. Autre charme d'Emmanuel Macron: le fait que des rumeurs courent si tôt sur sa personne et sa supposée double vie rassurent en creux sur l'importance qu'il a. A supposer que cela soit vrai, on s'en moque. A supposer que cela soit faux, les couteaux aiguisés si tôt temoignent de la peur qu'il suscite.

 

A gauche, "comme d'hab" devrais-je dire. Entre cinq et douze candidats: de l'autodéterminé Mélenchon au vert Jadot qui vient pour témoigner. Laurent Fabius disait "le FN pose parfois les bonnes questions mais apporte les mauvaises réponses". Aujourd'hui c'est à gauche que le problème se pose aussi. Être de gauche et énoncer des constats sérieux sur la réelle situation de notre pays est à la portée de chacun. Y apporter des solutions réalistes, c'est tout l'enjeu. Tout ne peut se régler par la tambouille de courants. C'est l'exacte image dont ne veut plus le citoyen. Surtout qu'il ne s'agit moins de réelles idées defendues que d'écuries présidentielo-législatives... Il n'y a qu'à voir les ralliements parfois improbables. Une réelle recomposition politique se profile. Pour moi les primaires à gauche et à droite sont le dernier soubresaut de vie du système actuel. Macron est celui qui va essuyer les plâtres du nouveau paysage à venir.

 

FN, un parti comme les autres

 

Sur ce champ de ruines prospère sans forcer le Front national. D'ailleurs il se la joue:" je me cache pour mieux exister". En deux temps: médiatique et communicationnel. Coup de comm': le nouveau logo fait: fi du FN, fi de la flamme, fi du nom Le Pen. Comme les skins et autres racistes qu'on cache sous le tapis... ça change vraiment le fond ? Médiatiquement, une plainte au CSA est portée pour refus systématique de prise de parole pour concentrer le temps de parole fin janvier... sauf que les chaînes ne sont pas aux ordres du FN . D'ailleurs le rififi dans cette PME familiale n'est toujours pas réglé. Après le grand-père-fondateur mis de côté, mais qui pourrait revenir par la fenêtre, entre la nièce du sud et la tante du nord, chef suprême (à lire les résultats des votes internes), ça tangue. Les cumulards se heurtent à fleuret de moins en moins moucheté. Bon sang, mais ce serait donc un parti comme les autres ? Des élus, des courants, des cumulards et des affaires? "Non de Zeus Marty!  L'umps est dépassé: le rbumps est né..."
-Non Marine est proche du peuple, elle.
-Marty réveille toi on n'est plus dans le passé." (détourné de "retour vers le futur")

Justement j'aimerais savoir comment on appelle une personne qui n'a jamais bosser que pour son papa, son parti, ne connaît ni l'entreprise, ni le chômage, ni les minimas bref que le fric? Merci.