Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

« Virons Dieu du débat politique »

de Philippe David
Ed. Fauves, 87 pages, 10€

Reprendre l'histoire de l’irruption du religieux en politique de l'année 1979 où « tout a basculé », tracer les grandes phases du terrorisme et des « guerres de religion » au XXème siècle, souligner les conséquences pathétiques d'une laïcité incomprise ou violemment contestée ... Tels sont les grands axes de l'essai « républicain » - si tant est qu'on puisse parler aujourd'hui de « messianisme républicain » - de Philippe David. Il démontre ici ses qualités de pédagogue et de journaliste, œuvrant tel un spectateur engagé à nous présenter l'histoire des trente dernières années comme bouleversant notre quotidien, et métamorphosant ce que l'historien Fukuyama avait trop tôt appelé « la fin de l'Histoire ». Au contraire, et dans un style agréable à lire, Philippe David nous rappelle combien la religion, suivant la prophétie de Malraux, est revenue en force pour justifier ou entourer de nouvelles guerres et des terrorismes urbains sanglants. Il en tire d'ailleurs son titre et la couverture très originale de l'ouvrage (Delacroix et la République ; Dieu et Michel-Ange). L'injonction appelle des réponses. Carl Schmitt écrivait : « La politique est la sécularisation du religieux ». On attend bien sûr la réaction, sous forme d'un nouvel essai, de Philippe David qui n'a sûrement pas fini de penser le fait religieux dans l'univers politique.