Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

« Laissez la place ! » de Robert Hue, Postface de Sébastien Nadot, Alma éditeur

« Laisser la place ! » L'expression qui constitue le titre du livre de Robert Hue est forte, déterminée et sans appel. Pour l'ancien secrétaire national du Parti Communiste, deux fois candidat à l'élection présidentielle, il est grand temps de rompre avec le grave dépérissement démocratique et moral que nous connaissons avec la professionnalisation du système politique français « avec ses tacticiens au talent froid, à mille lieux de l'intérêt général ». Nous voilà donc en présence d'un brûlot, d'une forme d'apostrophe démocratique, destiné à susciter un sursaut citoyen permettant de s'en « remettre à une génération nouvelle de citoyennes et de citoyens décidés à s'engager pour le bien commun au plu près des gens ». Deux parties structurent la pensée de l'action politique de Robert Hue : I) « Ce qui doit périr ! Ce qui doit venir ! » II) « Une révolution progressiste » où l'on découvre les trois piliers d'un projet progressiste (la liberté guidant le progrès démocratique, le progrès social, le progrès solidaire). Robert Hue et son post-facier Sébastien Nadot (candidat en 2017 aux présidentielles) mettent en œuvre une vraie réflexion pour ce qu'ils appellent, avec conviction, une « Révolution progressiste ». A suivre ! Par Stéphane Baumont.