Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

« Ça tiendra bien jusqu'en 2017 »

de Sophie Coignard et Romain Gubert
Ed. Albin Michel, 256 pages, 19,50 €

Les fins de mandat et en l'occurrence de quinquennat sont propices au bilan et au difficile exercice de l'histoire immédiate. C'est ce que nous proposent deux journalistes (Sophie Coignard et Romain Gubert) qui, en prenant du recul par rapport à l'actualité immédiate, deviennent les observateurs d'une « démocratie malade de ses élites », et d'un moment de notre histoire républicaine où « la politique est devenue un métier, le seul qu'ils sachent exercer puisqu'ils n'ont rien connu d'autre… Cette médiocratie au pouvoir ignore le courage politique, préfère à toute autre certitude les coups de menton et s’ingénie à faire des vagues ». Après cette introduction, nos deux analystes du fait et de l'univers politique démontrent et illustrent en 28 chapitres l'amateurisme du Chef de l’État, du fiasco de la taxe à 75%, au feuilleton relatif à l'inversion tant attendue de la courbe du chômage, en passant par la gouvernance ainsi « louangée » par Mme Lebranchu, alors Ministre de la Décentralisation, « il faut bien qu'on donne l'illusion qu'il s'agit d'une vraie réforme et de cette éternelle et lancinante communication sans laquelle il n'est pas de résultat politique ». L'ère Sarkozy bénéficie du même traitement de défaveur et de critique ; en un mot « la politique au noir ». Oui, ainsi dévasté par une plume féroce, le lecteur finit par se demander si, loin d'être au « pays des merveilles » il va néanmoins arriver – mais dans quel état ? – en 2017.

Stéphane Baumont