Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Les indiscrets de la vie politique

Chaque semaine le politologue Stéphane Baumont vous fait partager les dessous, les petits bruits de la politique


 

1/ La mutation pour demain : Selon Jacques ATTALI qui écrit : "l'obsession rurale et anti-maritime de la France nourrit la réticence hexagonale au changement, à l'innovation, à l'esprit d'aventure, à l'esprit d'entreprise. Cela explique la préférence de notre pays pour l'invariant, pour le retour du même, pour le passé, pour l'enracinement, pour la rente au détriment du profit. Pour le revenu certain plus que pour le risque de faire fortune ... Il n'est pas obligatoire de remettre en question l'importance d'une agriculture authentique, désindustrialisée, plus proche des consommateurs, plus transparente pour faire vivre la mer et ses valeurs".

2/ Christophe BARBIER et l'épopée du Président MACRON : "Le Président regarde un bref reportage sur la féria de Nîmes. Il se souvient alors que MANOLETE, en août 1947, s'approche du taureau tout juste estoqué. Quand le matador posa la main sur son museau, en hommage et en triomphe, la bête eut un sursaut à peine conscient et encorna son vainqueur, lui tranchant l'artère fémorale. Le torero mourut dans la nuit ... Le 18 juin la victoire, pas avant ...".

3/ MACRON domine par le charme selon le philosophe Gilles LIPOVETSKY : Qui analyse ainsi le charisme du Président installé depuis un mois à l'Elysée, "La forte impression que fait E. MACRON sur de nombreux français renvoie à une dimension charismatique et s'explique par la séduction qu'il exerce, par ce charisme de charme qui est le sien, dont son âge, son allure, sa beauté et la vivacité de son intelligence sont les ingrédients ... Ce qui sous-tend la macromania c'est le rêve des français de voir se dissoudre les clivages structurants de la vie politique française".

4/ Relire St THOMAS d'AQUIN et des extraits de "La Somme Théologique" : (Première section de la deuxième partie) : "1/ A la tête est placé en raison de sa vertu, un chef unique ayant autorité sur tous ; puis viennent un certain nombre de chefs subalternes, qualifiés par leur vertu, et cependant la multitude n'est pas étrangère au pouvoir ainsi défini, tous ayant la possibilité d'être élus et tous étant d'autre part électeurs. Tel est le régime parfait, heureusement mélangé de monarchie par la prééminence d'un seul, d'aristocratie par la multiplication de chefs vertueusement qualifiés, de démocratie enfin ou de pouvoir populaire du fait que de simples citoyens peuvent être choisis comme chefs et que le choix des chefs appartient au peuple".

5/ Selon MACRON, la France a besoin d'un "Président JUPITERIEN" : (En octobre 2016) : Le journaliste Christophe OND-DIT-BIOT commente cette comparaison : "Il veut d'abord mieux marquer sa différence avec F. HOLLANDE, "président normal" ... JUPITER/ZEUS a dû se battre pour conquérir le pouvoir contre son père, SATURNE/CRONOS (HOLLANDE ?) qui dévorait ses "enfants" (VALLS, HAMON) promus puis déchiquetés". Mais la foudre jupitérienne a-t-elle déjà frappé ?

6/ "Le protectionnisme social" : Est dévastateur selon E. PHELPS, Prix Nobel d'économie en 2006, qui vient de publier "La prospérité de masse". Pour l'économiste, "l'économie française semble à l'arrêt" ajoutant "je suis impressionné par la façon dont votre pays a été éveillé à l'idée d'un besoin fondamental de transformation depuis six mois à un an". Il faut selon PHELPS revenir "à une culture de l'innovation étouffée depuis des décennies par le corporatisme et le retour des valeurs traditionnelles".

 

 

POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, IDENTIFIEZ-VOUS OU CRÉEZ UN COMPTE :

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
POUR LIRE CET ARTICLE :

Je m’identifie

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Je m’abonne

Consultez nos offres d’abonnement, 
à partir de 9€/an.

VOUS POUVEZ AUSSI ACHETER LE MAGAZINE CONTENANT CET ARTICLE ICI

 

Aboonement 100% numérique