Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Le président de l'Agglo Béziers-Méditerranée réagit à l'affiche de Robert Ménard sur les migrants

Depuis 24h, l'affiche sortie dans les rues de Béziers par le maire Robert Ménard fait scandale. Frédéric Lacas, président de l'Agglo Béziers Méditerranée, et maire de Sérignan, a tenu à réagir.


"Béziers n'est ni une tribune politique ni un support médiatique" 

 

Frédéric Lacas, président de l'Agglo Béziers-Méditerranée et maire de Sérignan

 

"Mal gérée, l'arrivée des personnes étrangères sur le territoire Français divisera notre pays au plus haut point. C'est une question prioritaire de la plus haute importance. A Beziers comme ailleurs, cette situation nourrit des courants politiques contraires aux valeurs de la République qui en profitent pour alimenter les tensions, multiplier les amalgames et opposer les populations. La dernière campagne municipale en est le parfait exemple. Une fois de plus, Béziers est utilisée comme une tribune politique et un support médiatique pour faire valoir une idéologie clivante. Cette affiche indigne de la République -pourtant payée avec les deniers publics- ne mérite pas plus de commentaires. Il y a trop d'inquiétudes réelles et de souffrances humaines pour consacrer du temps aux provocations pernicieuses. 

Cette affiche indigne de la République

Le fond de la question, quant à lui, reste entier. Des mesures concrètes sont attendues par nos concitoyens tout autant que par les forces de l'ordre, qui subissent au quotidien l'affront des violences sur le terrain. Il faut regarder les vrais problèmes, reconnaître les erreurs du passé, de droite comme de gauche, les aborder sans complexe pour traiter ces difficultés avec intelligence, force, moyens et volonté. L’État doit prendre les mesures fortes qui s'imposent pour que soient respectées les lois de notre pays. De son action et de sa conduite dépend son autorité. J'attends de lui qu'il démontre sa ferme capacité a défendre les règles de notre Nation sans pour autant bafouer ses valeurs, à faire respecter et appliquer par tous les lois qui régissent l'accueil des personnes étrangères dans les communes. Migrants autant qu'élus !"

 

L'affiche du scandale

 

 

POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, IDENTIFIEZ-VOUS OU CRÉEZ UN COMPTE :

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
POUR LIRE CET ARTICLE :

Je m’identifie

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Je m’abonne

Consultez nos offres d’abonnement, 
à partir de 9€/an.

VOUS POUVEZ AUSSI ACHETER LE MAGAZINE CONTENANT CET ARTICLE ICI

 

Aboonement 100% numérique