Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

La cérémonie des Magrets de Canard 2017, l'année politique gersoise "croquée" avec humour

Voici un concept original pour "croquer" la vie politique gersoise. Une cérémonie qui traite une année politique avec humour. Découvrez le palmarès !


 

Depuis 2010, un jury composé d’internautes, d’experts citoyens et de personnalités nominées les années précédentes se réunissent afin de mettre en lumière l’action politique de l’année sur notre belle contrée ravagée par la crise aviaire. La Cérémonie des Magrets de Canard 2017 – sur le modèle des prix Cassoulets qui ont un écho certain dans l’agglomération toulousaine – a pour but de décerner des labels au monde politique, toujours avec beaucoup d’humour et d’ironie.

Cette septième édition a caricaturé la vie politique de Gascogne en décernant les prix Magrets de Canards à l’unanimité.

Le Palmarès est tombé du nid :

Prix de la personnalité DOWN de Gascogne « Prix Magret à l’Orange » pour Christophe Terrain, élevé au maïs Vivadour, connu pour ses exploits sur les terrains de rugby. Depuis ces temps ancestraux, il semble avoir oublié pour quelle équipe il joue en souhaitant être simultanément capitaine de l’UDI, pilier des Républicains sans oublier ses entraînements réguliers avec la réserve d’Unis pour le Gers.

Prix DOWN « Cocorico » pour le maire de l’Isle-Jourdain Francis Idrac, qui coquerique fièrement sur le tas de dettes, héritage du fiasco du (Dé)tour de France. Espérons que son joli chant va l’aider à remplir d’œufs d’or son panier présenté aux sponsors afin qu’il reste quelques plumes au compte de la Cité.

Sont nommées personnalités UP de Gascogne « l’aile et la cuisse 2017 » :

Martine Martin, maire de Monfort, qui fait vivre son village depuis de longues années. Elle a adhéré à l’association de sauvegarde du Château d’Esclignac – fameuse bâtisse gasconne des frères Bogdanov – et a animé l’Automnale lors de la « Fête des plantes ». Allier éco-citoyenneté et amour du patrimoine est à valoriser et super coin-coin!

Ainsi que Christopher Soccio, « mention bottes en caoutchouc », qui n’a pas eu peur des combats de boue quitte à éclabousser ses troupes. Ce dernier, initiateur des Canards en Colère, a défendu corps et âme nos chers palmipèdes ; Juppé a eu en lui un soutien loyal comme Macron l’a aujourd’hui … et PAN ! sur le bec de la plupart des barons de son mouvement qui ont décidé de le suspendre du parti pour son initiative.


Le Prix « Excellence à Table » est attribué à Bruno Casassus de l’Hôtel de France, maître de salon de « Los Picar’Auch », qui fait découvrir les meilleures spécialités de Gascogne en offrant une carte au Neuvième pour le 9 ème Art digne des tablées de Moulinsart. Rien ne manque en ces lieux autour des primés palmés de l’année passée.

Le Prix « Cœur de canard Littéraire 2017 » cette année ne fait aucun débat. Contes de Campagne « Le Roman de Feuillade » écrit par le jeune loup Romain Duport est un diamant sorti de son écrin.

 

On y retrouve la grande majorité des primés des années passées :


Sectarus règne en maître sur la Cité des Hyènes avec Servilus primé bon client en 2014 ; Tiécelin décline le fameux « Florencia floruit, floret semperque florebit » ; Noble et Fabiola s’illustrent aux temps de leur « Prix spécial pâté en croûte » ; Ours brun pêche toujours sans hameçon et à pattes [mains] nues ; Chanteclerc nous régale sous ses airs ministériels.
D’ailleurs, ce dernier n’est plus rien excepté le lauréat du « Prix Chapon 2017″. En effet, Philippe Martin a décidé de rester au chaud alors que la douche froide lui était promise s’il montrait l’ombre de sa crête en tant que candidat à la candidature. Il « est comme l’eau sur les plumes d’un canard » (1.) comme le dirait Mamère qui ne veut pas être en reste dans le palmarès ! Restons sur les vers dans le canard, le « Prix Tartare de Canard 2017» est attribué au travail collectif du parti EELV qui arrive aisément à faire CAUSE commune au sein de la Cité des Hyènes comme dans l’hémicycle de la région Occitanie !

Une nouvelle fois, Franck Montaugé alias Sectarus a droit à son prix. Cette année celui du « Pigeon Voyageur 2017 » lui tend le bec. Notre lauréat se trémousse toutes les semaines dans les hautes sphères du Sénat alors que sa basse-cour avait cru en sa promesse « Je serai un maire à temps plein ».
Alors que les services municipaux étaient en grève, chacun a mesuré que la gestion locale hors sol reste compliquée quand, comme ce volatile [majestueux pigeon voyageur], on multiplie les nids et les responsabilités : Sénateur, Président de l’Agglomération, maire et président du Comité de surveillance de l’Hôpital public …

Et le grand vainqueur du « Prix Magret 2017 », personnalité UP de l’année, est Sébastien Nadot, candidat à la Présidentielle et natif de Gascogne. Ce dernier est venu à Fleurance en mettant à l’honneur la bannière de notre territoire et la voir flotter à l’Hôtel de ville de son berceau.

Nous ne pouvons point clore le palmarès 2017, sans décerner le «Prix plumes & dentelles» non à Emily Segouffin – Miss Auch et miss Midi-Pyrénées – mais à Barbara Neto, adjointe au maire de Vic-Fezensac, pour son dynamisme 

(texte élaboré par les membres du jury)

 

 

POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, IDENTIFIEZ-VOUS OU CRÉEZ UN COMPTE :

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
POUR LIRE CET ARTICLE :

Je m’identifie

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Je m’abonne

Consultez nos offres d’abonnement, 
à partir de 9€/an.

VOUS POUVEZ AUSSI ACHETER LE MAGAZINE CONTENANT CET ARTICLE ICI

 

Aboonement 100% numérique