Retrouvez Polic Région sur Facebook Retrouvez Polic Région sur Twitter Retrouvez Polic Région sur google + Retrouvez Polic Région sur Flickr Retrouvez Polic Région sur Youtube

Macron a terminé sa campagne à Albi et Rodez
La droite occitane commence à se diviser : Analyse
Haute-Garonne / Législatives, le grand flou
Faisons connaissance Mr Méric ! Portrait d'un "atypique libre"
Gilles Verdez publie un brûlot politique. Interview

Haute-Garonne : Le trouble pour les législatives et 2 circonscriptions dans le viseur du FN

Il y avait déjà eu les chiffres des élections départementales puis régionales ... Avec les résultats du premier tour de la Présidentielle, il semble évident que le FN va mettre le paquet en Haute-Garonne sur deux circonscriptions identifiées ."En Marche !" va tenter aussi de bousculer l'hégémonie actuelle du PS (9 circonscriptions sur 10).

Julien Léonardelli (FN) devient presque favori sur la 5ème circonscription / Photo : Fcbk

 

En juin prochain les socialistes hauts-garonnais vont remettre en jeu les circonscriptions de la Haute-Garonne (hors la troisième dont la députée est Laurence Arribagé, la patronne départementale LR), et suite aux résultats d'hier soir on peut d'ores et déjà dire que le challenge qui consisterait à toutes les conserver promet d'être compliqué !

 

En Marche ! et les Insoumis risquent de troubler le jeu en terres toulousaines

Sur toutes les circonscriptions qui concernent Toulouse intra-muros les jeux risquent d'être serrés pour Catherine Lemorton (1°circo.), Gérard Bapt (2°circo), Martine Martinel (4°circo) et Christophe Borgel (9°circo.) Chacun de ces candidats va se voir attaquer, malgré sa notoriété, par les candidats d'En Marche ! et des Insoumis ... Le tout avec en toile de fond le désormais fameux "dégagisme" cher à Jean-Luc Mélenchon. En revanche, les faibles résultats des Républicains sur Toulouse ne devraient pas venir inquièter les matchs prévus ... Il est à noter que sur la première circonscription, Catherine Lemorton se retrouve en grand danger car sur la partie toulousaine Jean-Luc Mélenchon a réalisé 29,16 % et Emmanuel Macron 27,27 %, à Blagnac c'est Macron qui est arrrivé largement en tête avec plus de 30%, et sur Aussonne là-aussi c'est le tandem Macron/Mélenchon qui truste les deux premières places ... Dans tous les cas de figure Benoît Hamon est aux oubliettes, loin derrière François Fillon. Une circonscription qui sera donc à surveiller de très près. Christophe Borgel, le "monsieur" élections du PS bien silencieux depuis les primaires, est clairement en danger. Il sera lui-aussi pris en sandwich entre le candidat "En Marche !" (la journaliste Sandrine Morch) et celui des Insoumis, qui n'est autre que le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon ... Manuel Bompard. Ce dernier va avoir une belle carte à jouer car son mentor a donc terminé ce premier tour de la Présidentielle en première place sur Toulouse, et en deuxième position sur des communes comme Portet-sur-Garonne ou Roquettes. Sur la troisième circonscription, Laurence Arribagé (LR) ne devrait pas être inquiétée même si elle devra se méfier de la candidature "En Marche !" qui sera dans la peau de l'outsider.

Hors de Toulouse, le flou artistique

Dans 6ème circonscription, la députée sortante Monique Iborra (ex PS ralliée depuis plusieurs mois à Emmanuel Macron, membre de son bureau politique) devrait se retrouver en position de force. Elle possède un fort réseau d'élus dans cette circonscription, et son candidat a viré en tête à Colomiers (28,43%)  comme à Tournefeuille (33,96%). L'élu écologiste Patrick Jimena (qui a une forte équation personnelle sur la circonscription) et qui a soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon pourrait lui-aussi se mêler à la bataille, ainsi que le jeune candidat LR le columérin Damien Laborde. Dans la 8ème circonscription, celle du Comminges, les jeux sont très ouverts ... En effet, si Emmanuel Macron termine à la première place à Saint-Gaudens, c'est François Fillon qui est en pôle position à Luchon, et Marine Le Pen à Rieumes ... Autrement dit, le candidat d' "En Marche !", pas encore connu aujourd'hui, a une carte à jouer, tout comme Jean-Luc Rivière (conseiller municipal de Cazères), le candidat investi par LR et l'UDI. Le PS là-aussi ne paraît pas en position de force pour conserver la circonscription, malgré l'historique "rose" récent, et le FN peut aussi escompter créer la surprise. Enfin sur la 10ème circonscription, les affaires judiciaires qui entourent le candidat et ex-ministre, Kader Arif, ne devraient pas aider le PS à sauver non plus les terres lauragaises. Seul hic pour la droite qui est en capacité de gagner, elle est divisée entre l'UDI Dominique Faure (maire de Saint-Orens) et le LR Arnaud Lafon (maire de Castanet-Tolosan).

Le FN en embuscade sur deux circonscriptions

Le FN le sait, il y a deux circonscriptions "mathématiquement" gagnables pour lui. Il va mettre le paquet pour réussir ce tour de force dans ces territoires historiquement radicaux ... Sur la 5ème circonscription, Julien Léonardelli (patron du FN en Haute-Garonne et conseiller régional) fait désormais presque figure de favori. Regardons de plus près les chiffres de Marine Le Pen sur cette circonscription : Villemur-sur-Tarn (27,37%), Lesinasse (28,42%), Fronton (25,22%), Saint-Jory (26,41%) ... Et dans toutes ces communes en première position ! En face, une inconnue, Clémentine Renaud, sera la candidate investie par le PS et EELV suite à des accords nationaux. Quant à la droite, c'est le centriste Jean-Marc Dumoulin (maire de Villemur-sur-Tarn) qui la représentera mais une partie des militants ne souhaitent pas faire campagne. Ils auraient préférer la candidature du LR Xavier Spanghero. L'autre circonscription gagnable par le FN est la septième circonscription et la candidate sera la conseillère régionale Marie Dombes. Sur Muret et Auterive, les deux communes phares, Marine Le Pen est arrivée en tête du premier tour ... Elle était en seconde position sur Carbonne. 

 

 

 

 

 

POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, IDENTIFIEZ-VOUS OU CRÉEZ UN COMPTE :

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
POUR LIRE CET ARTICLE :

Je m’identifie

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Je m’abonne

Consultez nos offres d’abonnement, 
à partir de 9€/an.

VOUS POUVEZ AUSSI ACHETER LE MAGAZINE CONTENANT CET ARTICLE ICI

 

Aboonement 100% numérique